www.mmassicotte.com

Page personnelle de Marc-Antoine Massicotte



Page Précédente: 0-9 Page Suivante: 20-29

Dimanche, 19 juillet, 2009

- Canards

Album: Canards
Album: Canards

Dimanche, 17 mai, 2009

- Parc Plaisance

Dimanche, 14 mars, 2009

- Oiseaux

Dimanche, 1 février, 2009

- Photos de croisière

J'ai ajouté les photos de mon voyage dans le sud sur Picasa.

Mardi, 3 juin, 2008

- Mise à jour du serveur Web (FC6 -> FC9)

Mise à jour du serveur web en cours... Certaines fonctionnalités de la page web ne seront pas disponibles (MySQL, Wiki, etc.) dans les prochains jours.

Samedi, 3 mai, 2008

- Mise à jour des boutons météo

Météomédia a sorti des nouveaux boutons météos plus élégants! Vous pouvez les voir dans le menu à gauche.

Jeudi, 20 septembre, 2007

- Grand Tour 2007 - Alma / Tadoussac / Québec

Cliquez sur le '+' ci-dessous pour voir les textes:

    + Grand Tour - 6 aout

Juste un petit mot pour vous dire que tout va bien! Jusqu'à présent, on a eu de la belle température sur la route. Hier (samedi), on a eu un peu de pluie, mais pas assez pour être trempé. À vrai dire, on séchait pratiquement à mesure.

À Alma, les barrages sont assez impressionnants! Ça semble être des barrages de contrôle des crues (il ne semble pas y avoir d'installation électrique), mais il reste que c'est assez gigantesque. L'ingénieur en moi était impressionné! ;o). Sur la route vers la ville de Saguenay nous avons vue des champs à perte de vue, des vaches, des champs, des moutons, des champs, des chevaux. C'était bucolique... On a vu aussi plusieurs lacs, dont le Lac-St-Jean (très brièvement). C'est dommage que nous n'ayons pas longé le Lac-St-Jean plus longtemps, c'est à peine si on ne l'a vu. Juste assez pour taquiner la curiosité et de se dire qu'il faut revenir plus tard pour en faire vraiment le tour!

Tranquillement, entre Alma et Saguenay, mon vélo mal ajusté m'a torturé le dos jusqu'à destination. Je confirme que l'ajustement du positionnement fait par La Cordée est totalement nul. En fait, le technicien chez La Cordée a empiré le positionnement (par raport à mon Grand Tour d'il y a deux ans). Fort heureusement, en arrivant à destination, j'ai pris un rendez-vous avec le technicien d'ajustement du Grand Tour (le même qui a ajusté le vélo à Yanick) - il restait une place le lendemain à 7h00 am.

Au lever, je suis allé faire positionner mon vélo. Au dire du professionnel, l'ajustement initial était un désastre. Au moins, il semblait s'y connaitre un peu plus! C'est avec un nouveau vélo positionné tout neuf que j'ai entrepris la boucle de 105km de Saguenay à Saguenay (on est revenu au même centre de service aujourd'hui). J'ai pris plein de photos, c'était vraiment beau. Surtout le trajet optionnel près de la rivière Saguenay. De plus, la température était idéale, il faisait soleil et ce n'était pas trop chaud. À l'heure du midi j'avais le sourire au lèvre, je n'avais pas mal à nul part, l'ajusteur de position est vraiment compétant! J'ai diné avec Denis, Yves et sa gang, c'était cool. Ensuite, nous avons fait un bon bout de chemin ensemble (ça roulait à 32-34km/h - gazelle était en avant). Par la suite, j'ai arrêté prendre des photos, donc on s'est perdu de vue un peu...

Voilà, tout va bien jusqu'à maintenant. Ils annoncent de la pluie en fin de journée demain, priez pour que le nuage passe plus loin!!! ;o)

    + Grand Tour - 8 aout

Avant-hier, nous sommes partis de la ville de Saguenay pour nous rendre à Sacré-Coeur (un peu avant Tadoussac). Hier, c'était la journée de repos et aujourd'hui nous roulions de Sacré-Coeur à La Malbaie.

Avant le départ avant-hier, j'étais un peu nerveux à l'idée de faire un trajet de 130 km avec des côtes raides et longues. La journée a démarrée avec un ciel nuageux et une température fraiche, des conditions parfaites pour le vélo. On pourrait qualifier les 20 premiers kilomètres de "gratuit", en ce sens où il y avait deux grosses côtes, mais après zooouuu ça descendait tout seul. Du moins jusqu'à St-Fulgence. Après, ouille, c'était du costaud. Mais en prenant son temps, ça allait tout de même assez bien. Cette route est vraiment belle. Malgré qu'on ne voit pas le Fjord (seulement de Saguenay à St-Fulgence), ça ressemble à une vallée glacière avec des montagnes abruptes de chaque côté avec une belle route sinueuse. Pour cette journée, je n'ai pas apporté mon super appareil photo PowerShot S3, j'ai emprunté celui à Denis (beaucoup plus léger). Nous avons diné à Ste-Rose-du-Nord, il a fallut descendre jusqu'au niveau de l'eau et tout remonter après le diner, ouf! Sur l'heure du diner j'ai rencontré Yves pis ça gang, on a jasé un peu et ensuite on est repartis chacun de notre côté (ils allaient sur le bord de l'eau, mais moi je l'avais déjà vu - c'était notre point départ lorsque nous avions fait notre expédition en kayak). Ensuite, la pluie, le froid, les côtes et la distance. Je crois que c'est le trajet le plus difficile que j'ai fait jusqu'à maintenant. À la fin de la journée, j'étais trempé, les pieds mouillés, j'avais faim, j'étais fatigué et j'avais hâte d'arriver! Malgré cela, j'étais impressionné de mon exploit, malgré les dizaines de côtes et la distance, les jambes étaient encore en bon état! Enfin, ça m'a pris environ 6h30 de vélo pour traverser le parc.

Hier, c'était la journée de repos. On s'est inscrit à une croisière sur le Fjord du Saguenay avec le bateau la Marjolaine II. On a pris une navette pour se rendre à l'Anse-de-Roche et de là, nous avons pris le bateau. J'en ai profité pour prendre plein de photos (j'adore mon zoom 12x). Il faisait un beau soleil et on voyait loin. C'était tout simplement génial. Je croyais qu'on se rendrait jusqu'à rivière Éternité, mais malheureusement, on a fait demi-tour bien avant l'Anse-St-Jean (la croisière durait 2 heures au total). Lorsqu'on a fait demi-tour, on pouvait voir l'Anse-à-Tabatière avec les lignes à haute tension. Sur le retour, on a vu des Bélugas. C'est la première fois que j'en voyais, j'ai même réussi à photographier une queue qui plonge (sur la photo il est loin, mais quand même, le photographe en moi était satisfait!). Dans l'après-midi, nous sommes allés faire notre lavage dans une maison de retraîtés (il n'y avait personne, on a même pas attendu!). Sur place une madame nous a donné des galettes, du jus, du café avec de la confiture maison. Il n'y a pas à dire, les gens à Sacré-Coeur sont vraiment accueillants! Donc, durant que notre linge se faisait laver, on mangeait et on jouait aux poches dans la salle communautaire de la maison de retraîtés. Ensuite, nous sommes allé manger une pizza (Moi, Denis et Jolyanne). Nous avons rencontré Jolyanne sur le bateau dans l'avant-midi. Une fille bien sympathique. Dans la soirée, nous avons écouté un film (Agents Troubles).

Ce matin, tout le monde est parti en vitesse (les nuages étaient menaçants et tout le monde voulait profiter au maximum de l'absence de pluie). Nous aussi, nous sommes partis assez tôt. Nous avons envahi le traversier à Tadoussac, un spectacle impressionnant! En sortant du traversier, il s'est mis à pleuvoir...

Pluie, pluie, froid, avec des plus grosses côte que l'avant-veille. J'avais l'air d'un cosmonaute sur mon vélo. Imperméable, pantalons imperméables et couvre-chaussures. Il faisait froid, très froid. Entre 12 et 15 degrés avec la pluie. Rendu à St-Simeon, j'ai vu une boutique de souvenirs. Ah! Merveille des merveilles. Je suis allé m'acheter un coton ouaté sur le champ. À partir de ce moment, tout allait bien, j'étais mouillé de la tête aux pieds (toute une expérience en passant), mais au moins j'avais chaud. Après le diner, j'ai monté la côte interminable tout de suite après Port-aux-Saumons (près de Port-au-Persil). Plus de 4 km de côte sur la petite "gear". Mais, j'ai pris mon temps et ce n'était pas déplaisant du tout; monter une côte, ça réchauffe! C'est dommage qu'il ne faisait pas beau, car il y avait de fichues belles côtes à descendre aussi. Pour des raisons de sécurité, j'ai limité ma vitesse à 40-50 km/h (avec la chaussée mouillée, un vélo de route ça n'arrête pas sur un dix-cent). La distance était raisonnable, on a fait environ 98 km. En arrivant, j'ai été béni des dieux, j'ai eu un 10 minutes sans pluie pour monter ma tente. Après, le déluge a continué...

Ils annoncent du soleil demain. Nous partirons de La Malbaie pour aller à Baie-St-Paul. J'espère être en mesure de prendre de belles photos (contrairement à aujourd'hui, il pleuvait beaucoup trop). Charlevoix, c'est vraiment beau, même quand il pleut!!!

Faite la danse du soleil pour nous... On en a besoin! ;o)

    + Grand Tour - 10 aout

Charlevoix, pays des côtes et des paysages à en couper le souffle. Dieu merci, le grand "toaster" était avec nous aujourd'hui (ie. le Soleil). Demain, je pourrai dire officiellement que j'ai vaincu Charlevoix à vélo (il reste la grande côte de Baie-St-Paul, mais avec ce que nous avons affronté aujourd'hui je crois que l'affaire est dans le sac). Le cycliste en moi est vraiment fier de lui!

Aujourd'hui, nous sommes partis de La Malbaie pour nous rendre à Baie-St-Paul. Habituellement, en voiture on emprunte la 138 ce qui donne une faible distance de 54 km linéaires, le paysage est beau, mais on manque pratiquement tout le spectacle (la vue est caché par une montagne). Vous savez sûrement que La Malbaie et Baie-St-Paul sont dans un ancien cratère de météorite. Par conséquent, autour de ces deux villes il y a une ceinture de montagnes surélevées. D'ailleurs, le Mont du Lac-des-Cygnes en fait parti. Trève d'histoires géologiques, voici le récit de nos aventures depuis le matin:

La veille, le ciel nous est tombé sur la tête (pluie). Vous pouvez donc imaginer que tout nos trucs étaient mouillés. C'est pour cette raison que nous sommes partis un peu plus tard qu'à l'habitude (le temps que le soleil se pointe et que les souliers sèchent). La journée a commencé par une belle côte et une autre, et une autre... et puis wow! On voyait du haut de La Malbaie tout le fleuve en bas, avec un paquebot qui naviguait tranquillement. J'ai pris de belles photos, surtout celle près du terrain de golf paradisiaque (avis aux amateurs de golf). Environ 15 km plus loin, nous avions le choix de faire un parcours optionnel de 17 km. C'était un trajet en boucle, donc il revenait au même point de départ. J'ai pris la décision d'aller faire un tour quitte à faire demi-tour lorsque j'en aurai envie. J'ai descendu la super côte à 18% pour se rendre jusqu'à St-Irené en me disant: "tab... va falloir que je remonte ça après". Mais ça en valait le coup d'oeil, la plage de St-Irené est vraiment belle. En bas, j'ai arrêté à la crèmerie et j'ai dégusté un bon cornet de crème glacée devant le fleuve, sa plage et ses vagues. Un beau moment. Ensuite, j'ai fait demi-tour et ce fut le défi de remonter la côte à 18%. Juste avant de monter, j'ai immortalisé la célèbre côte avec ma caméra numérique. Un vieux monsieur, sur sa galerie nous regardait. Je l'ai alors pris en photo. À ce moment, il s'est écrié: "Ma foi, vous allez vous fatiguez à monter des côtes de même!". Je l'ai trouvé comique, je me suis approché et je lui ai expliqué d'où on était parti, où on allait. Il était impressionné, mais il a terminé en disant: "j'vous l'dit moé, vous allez vous fatiguer". Il m'a bien fait rigolé. En effet, après avoir gravi la côte à 18%, il y avait une autre côte aussi pire qu'on pourrait qualifier d'interminable. C'est à ce moment qu'on en prend conscience, le trajet passe bel et bien par St-Aimé-des-Lacs, Notre-Dame-des-Monts, St-Urbain, pas par la 138 (vous pouvez imaginer la scène du gars qui sort le trajet, pis qui se dit: euh!)... Outch, ça n'en finit plus de monter. Mais c'est vraiment beau, imaginez une ceinture de montagnes en trame de fond, des prés avec des fleurs et des dizaines de papillons blancs qui voletent partout. Il y avait bien sûr des vaches, des chèvres et aussi un superbe cheval que j'ai filmé et pris en photo (il était sur le bord de la clôture en bordure de la route). Sur l'heure du diner, je suis arrivé quelques minutes après Yves. Nous avons dinés ensemble. Yves était vraiment fatigué, car il avait fait l'optionnel au complet (les 17 km supplémentaires). Il était d'accord avec la citation du vieux monsieur: "[...] vous allez vous fatiguer à monter des côtes de même". On a bien rit.

Après diner, on descendait. À partir de Notre-Dame-des-Mont, pendant près de 45 km, je n'ai pas touché à mes pédales. La vue est indescriptible, ce n'est pas mêlant, il faut que je retourne là-bas un jour. C'est aussi beau, sinon plus beau que d'être sur le sommet d'une montagne et d'en apprécier la vue. Tout simplement sublime. La seule chose qui ait un peu noircit l'après-midi, c'est une dame qui a fait une chute en descendant une côte. L'ambulance était là... selon Yves, ses genoux étaient très gravement blessés et son visage était abimé... Tout les badauds près de l'ambulance était atterré. Enfin, j'ai été un peu plus prudent pour les côtes suivantes (malgré que c'était tentant de se laisser aller, vous devriez voir la longueur des côtes!).

Voilà, c'est seulement qu'en chatouillant un peu mes pédales sur près de 45 km que je suis arrivé à destination: Baie-St-Paul. Un beau petit village dans un "trou", comme dirait le concierge de l'école où on dessert les services. Ce dernier passait la "moppe" en disant qu'il devrait passer la tondeuse, car il y avait plus de gazon que de saletés sur le plancher (il doit y avoir entre 1500 et 1800 tentes à l'extérieur, croyez-moi, avec tout ce monde, ça en déplace du gazon!).

Bref, Charlevoix, c'est paradisiaque (quand il fait Soleil). Je ne connaissais pas la route qu'on a pris aujourd'hui, mais je peux vous garantir que ça en vaut le coup d'oeil! Je vous recommande d'y faire un petit détour la prochaine fois que vous passer dans le coin (en auto bien sûr).

Passez une bonne journée et continuez à faire la danse du Soleil, ça très bien fonctionné pour aujourd'hui!!! ;o)

Lundi, 19 février, 2007

- Le TripleHead2Go passe à ZTélé!

Le TripleHead2Go est passé à La revanche des nerdZ lundi le 19 février à 19h00! L'émission sera en reprise: mardi 20 février 7h, mardi 20 février 10h, mardi 20 février 15h et samedi 24 février 7h.

Vous pouvez télécharger l'émission (environ 16MB) en cliquant avec le bouton droit de la souris sur ce lien triplehead_ztele.avi et en choisissant: Save Target As...

    + Voir triple avec son PC - chronique complète par Pascal Forget

Lundi 19 février 2007

TripleHead2Go de Matrox

Plusieurs moniteurs avec XP

Après le son surround, le vidéo surround. C'est vraiment, vraiment génial - ce n'est pas réservé qu'aux films de science-fiction. Suffit d'avoir un vieux moniteur qui traîne...

Premier truc: Windows XP supporte jusqu'à 10 moniteurs - si on a assez de sortie vidéo. Certaines cartes vidéos ont deux sorties. Mais ça peut être problèmatique - incompatibilité des pilotes, manque de place dans le boîtier.

Deuxième sortie sur un Mac permet d'avoir un deuxième moniteur aussi (si vous avez l'adaptateur).

Vous pouvez avoir deux fois la même chose, ou encore étirer votre bureau - étendre l'espace pour naviguer.

Avec un portable, vous avez habituellement une sortie pour un deuxième moniteur. Vous pouvez déterminer dans les paramètres d'affichages où s'affiche quoi.

Pour se simplifier la tâche?

Si vous avez une seule carte graphique mais une récente, le TripleHead2Go supporte une résolution jusqu'à 3840 x 1024 (triple 1280), selon la capacité de votre carte graphique. Le TripleHead permet de diviser sur trois écran l'image générée.

Pourquoi? Parce que c'est vraiment, vraiment nerd.

On peut mettre le texte qu'on écrit au centre, une page web à gauche, son logiciel de chat et de courriel à droite. On peut enfin afficher des widgets en permanence sur le côté. Personnellement, j'aime bien écrire à gauche, lire au centre et afficher mes courriels à droite. Mais c'est bien personnel.

Évidemment, plus intéressant avec trois moniteurs de même taille et de même résolution native - qui sont presque donnés maintenant (à trois, on a presque un prix de gros). Mais on peut utiliser son moniteur le plus grand au centre et les autres sur les côtés.

Compatible avec 150 jeux compatibles "Wide Field of View" - Imaginez un simulateur de vol. Vous pourrez voir les méchants arriver plus vite, avec un champ de vision équivalent à 135 degrés. L'utilitaire SGU (Surround Gaming Utility) permet de gérer le tout facilement.

Compatible avec les Macs (le TripleHead, pas les jeux)!

Problèmes éventuels: Media Center et autres logiciels qui sont "plein écran" peuvent ne pas aimer ça - ça s'étend sur les trois écrans.

Le TripleHead est un module tout petit qui se transporte bien - pas besoin d'ouvrir son boîtier. Il existe des modules "Double Head" qui permette d'ajouter deux moniteurs aux ordinateus portables ou aux Macs, pour avoir trois moniteurs. Une version numérique de la DoubleHead est aussi disponible.

Pascal des nerdz

Dimanche, 7 janvier, 2007

- Bonne Année 2007!

Bonne Année 2007! Pour alléger la transmission de données, seulement les 10 messages les plus récents seront affichés. La navigation peut se faire à l'aide des liens "Page Précédente" et "Page Suivante".

Vendredi, 1 décembre, 2006

- Changement d'URL

Maintenant, mon site web a son propre nom de domaine: https://www.mmassicotte.com! L'ancien nom dynamique, https://mmassico.homedns.org, reste toujours valide.
Page Précédente: 0-9 Page Suivante: 20-29



Hosted by www.godaddy.com